Pont tournant PECO motorisé Arduino de Yannick V.

Yannick m’a contacté fin octobre 2020 à propos du Tuto sur le pont tournant PECO à base d’Arduino. Il souhaitait obtenir quelques conseils et être rassuré sur la faisabilité d’un tel montage. Un mois plus tard son pont tournant était en place et complètement opérationnel. En complément de mon article plus « informatique » j’ai souhaité qu’il puisse donner son retour d’expérience et décrive la mise en œuvre de son pont tournant. Expérience qu’il a accepté volontiers de raconter et de partager dans cet article et je l’en remercie.

Nicolas

La genèse du projet

Aujourd’hui, je m’adresse à tous les possesseurs d’un pont ou plaque tournante de fabrication personnelle ou du commerce. Le mien est un PECO LK-55 en HO et qui est en place sur le réseau depuis 4 ans. Bon jusque là tout va bien, il est là, le réseau est grand, j’ai de quoi m’occuper, mais arrive le jour ou il faut faire tourner ce pont… et là, déjà à la main avec une 141R dessus, le pont tourne comme si la fosse était remplie de sable, amis je sais que tu m’as compris.

TURNTABLE PECO LK-55

Donc, j’ai essayé le moto-réducteur, le système MECCANO préconisé, etc…, etc…, mais rien de probant pour moi qui suis assez pointilleux. Me viens donc l’idée de me servir d’un moteur pas à pas asservi par un Arduino, mais là encore !

Tu me donne une clef de treize… ça va, mais un ordi c’est pas la même !

Et un jour je tombe sur le site du S.M.C.F. (Association Seine Modèle Club Ferroviaire) et notamment sur le tutoriel « motoriser pont tournant avec Arduino ».

Motoriser pont tournant avec Arduino

Contact du club SMCF

Après avoir contacté l’association ou Nicolas m’a super renseigné sur le sujet, il m’a gentiment mis en contact avec Philippe, qui lui a développé un peu plus le projet, en boostant la mécanique et c’est là que je viens mettre mon grain de sel, enfin, pas dans la fosse, il y a déjà du sable…

Et oui, on allait tout casser, si mes amis avais mis au point la partie intelligence du système, je me suis attaqué à la partie mécanique de rotation et je dois dire que je suis tout a fait satisfait du résultat.

Donc pour faire simple, je ne reviendrais pas sur la partie programmation de Nicolas qui est parfaite, je vais juste vous expliquer avec son accord, le « Boostage » astucieux de Philippe et la touche personnelle que j’y ai ajoutée pour parfaire cette collaboration.

Bien sûr il y a mieux… mais plus cher et moi j’aime bien recycler, modifier…

Le matériel utilisé

Ma chère Micheline, pour cette recette, il nous faut.
  • 2 roulements (provenant d’une vielle paire de rollers en ligne). En général, c’est du 22mm EXT., 8 mm INT. et 7mm d’épaisseur
  • 1 vis de 6×100 mm dont seulement ~25 mm est fileté (je vous expliquerais pourquoi)
  • 1 morceau de tube quelconque de 6 mm intérieur et 8 mm extérieur, (tuyau rilsan de freinage poids lourd diamètre 6-8 )
  • 4 morceaux de médium ou autre de 100mm de coté et 15mm d’épaisseur
  • 1 morceau de médium de 50mm X 150mm EP. 15mm
  • Récupérer si possible la parie circulaire découpé du plateau qui a été enlevée pour pouvoir y insérer la fosse (si le plateau fait 10mm d’épaisseur seulement) ou faites un disque en contreplaqué de 10mm du diamètre du dessous de la fosse
  • 8 vis a bois ou à PLACO de 55 mm, 8 vis de
  • 1 moteur pas à pas NEMA 17HS4401 ou 8401
  • 1 driver moteur pas à pas TB6600
  • 1 Arduino Uno R3
  • 1 coupleur simple ou anti-vibratoire (entrée 5mm pour le MOTEUR, sortie 6mm pour la VIS)

Assemblage du pont et du moteur

Pour les explications, je ferais appel au dessin car le projet étant monté et réglé, je ne PEUT pas tout démonter. Mais vous aurez le résultat en photos, CROIX DE BOIS, CROIX DE FER SI…

Étape n°1

Prenez le disque découpé dans le plateau pour le passage de la fosse, et percez en son centre un trou de 10mm.

Étape n°2

Fixez ensemble les 4 morceaux de medium de 100mm de coté à l’aide de 4 vis de 55mm en venant de dessous (dans les 4 coins) pour l’instant, et percez le tout bien au centre avec une mèche à bois (au diamètre des roulements) pour moi 22mm, avec une perceuse à colonne pour un équerrage parfait. Ne
désolidarisez surtout plus cet ensemble ! Et ne les collez pas !

Étape n°3

Positionnez les ROULEMENTS légèrement sous la surface de l’ensemble à l’aide de l’épaisseur d’une rondelle.

Étape n°4

Insérez le TUBE de rattrapage d’épaisseur et la VIS de 6X100 (filetage vers le haut). Vis dont vous aurez coupé la tète, ajustez le trou du disque du plateau au centre de l’ensemble et fixez le à l’aide des 4 dernières vis (pour une prise en « sandwich ».

Étape n°5

Vissez le medium de 50X150 sur centre du coté de l’ensemble et comme sur le schéma, fixez fermement le MOTEUR sur son châssis. Insérez le COUPLEUR sur la VIS et le MOTEUR (sans serrage définitif, afin de régler pour laisser dépasser la VIS d’environ 25mm au dessus du disque, et faire en sorte que les vis de serrages du COUPLEUR attrapent bien les axes).

Étape n°6

Une fois réglé, serrez fermement les vis du
COUPLEUR afin de centrer le couplage d’entraînement, mesurez précisément l’intervalle entre le châssis du MOTEUR et le medium qui le supportera.

Étape n°7

Confectionnez un empilement de l’épaisseur exacte à la mesure de l’intervalle, et vissez le châssis.

Étape n°8

Arasez au cutter, le col du tablier (dans le cas d’un pont PECO), repercez l’axe à 5 mm et filetez avec un taraud de 6X100 (ATTENTION À L’ÉQUERRAGE).

Étape n°9

Serrez le médium support du MOTEUR dans un étau, posez librement la fosse sur le disque de bois sans la fixer, « vissez » le tablier sur son axe et faite tourner le tablier pour centrer la fosse afin de garantir un centrage parfait du tablier tournant dans la fosse. Une fois en position optimum, fixez celle-ci sur le disque (à l’aide de vis camouflées dans les grilles d’égouts si c’est un pont PECO) pour une rotation parfaite, ne vissez pas le tablier jusqu’à mettre en contacts francs les roues du tablier sur les rails de la fosse. Vous pouvez mettre sur le filetage du tablier une goutte de vernis a ongle ou de frein filet bleu pour garantir la solidarisation, ce système de vissage permet le réglage en hauteur du tablier pour l’affleurement des rails.

Si vous avez été rigoureux le tablier ne devrait pas tourner de traviole.

Si tel était le cas, à l’étape 2, je vous ai suggéré de ne pas coller les 4 pièces de médium ensemble. MAIS POURQUOI ? Si c’est de travers, débloquez légèrement les 4 vis inférieures de l’ensemble, et celles fixant le support du moteur. Faites glisser l’ensemble du coté ou le tablier est le plus bas pour le faire basculer et le ramener ainsi à l’horizontal, une fois fait rebloquer le tout, MALIN NON ? (Ne pas dépasser toutefois 1mm pour que les roulements ne forcent pas de travers).

Bon train, vous êtes sur de bonnes voies. Un grand merci à Nicolas et Philippe sans qui cela n’aurait pas été possible.

Yannick

Photos et vidéo du pont

Vous aimez ? Partager et Liker sur les réseaux sociaux.
  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  
    28
    Partages