Digitalisons une BB67000 Rivarossi avec feux rouges indépendants

Partager sur les réseaux sociaux
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages

La digitalisation des machines dont la production date du début des années 2000 ne posent pas vraiment de problème en soit. Dans ce tutoriel nous allons voir, comment faciliter la pose du décodeur et le câblage des feux rouges dans le but de pouvoir les allumer uniquement quand la machine est « haut le pied ».

Câblage classique des feux

Le schéma ci-dessous illustre le câble classique d’un décodeur DCC 8 broches. Dans cette version, 7 fils seront raccordés au décodeur. La fonction « F0 » (éclairage) aura pour action d’activer ou de désactiver l’éclairage de la machine et commandera simultanément les feux avants et arrières. Tout en les inversant selon le sens de marche.

 

Le schéma présenté ici est prévu pour des ampoules, si l’éclairage est confié à des leds, il faudra ajouter une résistante de 1KΩ entre la sortie commune des leds et le décodeur (fil bleu).

 

Câblage des feux rouges indépendants

Les décodeurs possèdent généralement jusqu’à 9 fils, donnant ainsi accès deux fonctions supplémentaires (en plus de la fonction « F0 »). Dans le cadre de la digitalisation de notre BB67000  nous allons donc utiliser les fonctions F1 et F2 pour activer/désactiver séparément les feux rouges à l’avant et à l’arrière. La fonction F0 (éclairage) aura ici pour action d’activer ou de désactiver l’éclairage de la machine (feux blancs uniquement) selon le sens de marche.

Le schéma présenté ici est prévu pour des ampoules, si l’éclairage est confié à des leds, il faudra ajouter une résistante de 1KΩ entre la sortie commune des leds et le décodeur (fil bleu).

Dépose du châssis

La première étape consiste bien évidemment à retirer le châssis de la machine. Donnant ainsi accès à la carte époxy.

Le châssis est désolidarisé de la caisse.

La plaque est retirée et nettoyée

Chaque fil est dessoudé et la carte nettoyée en passant de la tresse à dessouder sur les ponts de soudure existants.

Découpe de l’emplacement du décodeur

Afin faciliter la pose du décodeur et éviter les problèmes de sur-épaisseur lors de la remise de la caisse, la carte est découpée de manière à accueillir le décodeur. Lors de la découpe on prendra garde à bien laisser les ergots pour clipser la carte.

L’emplacement pour le décodeur 8 broches est découpé.

Coupure de pistes sur la plaque époxy

Le fait d’utiliser la carte d’origine permet de faire les branchements directement sur la platine, ce qui est beaucoup plus propre que de faire des raccords avec du Chatertone et/ou de la gaine thermorétractable. Comme l’idée est de souder directement les fils sur la carte, nous allons couper quelques pistes pour isoler et faire des points de soudure.

Deux découpes sont faites au niveau de la piste de prise de courant.

Raccordement de la prise de courant au décodeur

La 1ère étape du branchement consiste à relier les prises de courant au fil rouge et noir du décodeur. Pour ce raccordement on utilisera de préférence les pistes les plus larges en raison de la consommation de courant du décodeur.

Les fils de prise de courant sont reliés aux fils noir et rouge du décodeur.

Raccordement du moteur au décodeur

La 2ème étape consiste à raccorder les fils d’alimentation moteur. Le fil gris et le fil orange sont directement raccordés aux 2 pôles du moteur. À ce stade la machine peut être placée sur le réseau pour un essai de roulage. Adresse 3 du décodeur.

Les fils gris et orange sont reliés directement aux pôles du moteur.

Vue d’ensemble du câblage réalisé

La dernière étape de câblage consiste donc à raccorder l’éclairage selon l’un des deux schémas au choix présentés en début de page.

Résultat final du câblage du décodeur dans la machine.