Chargeur Kibri

Partager sur les réseaux sociaux
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages

Le modélisme ferroviaire, n’est pas composé uniquement de train, mais de multiples engins.

C’est le cas du chargeur de containers Kibri.

Le montage est relativement facile, quoique certaines pièces soient fragiles. Mais l’assemblage est à la porté de tous.

Aprés avoir effectué le montage et pour masquer la couleur jaune disgracieuse, une bonne couche de noir mat s’impose. Une peinture glycérophtalique noir est privilégié pour une bonne accroche.

Une bonne couche de noir

Le but du jeu est de recouvrir la couleur jaune intégralement.

On poursuit par de légère touche de blanc toujours en glycérophtalique pour éclaircir les zones de la futur couleur que l’on va appliquer ultérieurement.

Ne pas oublier les masquages avec du scotche papier aux endroits voulus.

Dans notre cas et nous inspirants de photos réels, nous avons peint le chargeur en couleur orange.

Une première couche très légère, permet à la peinture de bien adhérer à la surface.

Par la suite, une couche plus généreuse est appliquée.

Le tout a l’aide d’un bon aérographe.

La peinture utilisée et de la Prince auguste N°956 orange et orange intense N°851.

Bien veiller à utiliser le diluant approprié. (primordiale) quelque soit la peinture……

 

On poursuit avec un peu de patine streaking grime pour faire ressortir les reliefs.

Le dosage est à l’appréciation de chacun. En sachant que ce type d’engin est relativement entretenu.

le orange est moins « pétant » après un lavis de streaking grime.

Le grappin est traité de la même façon.

Détails sur le grappin

De la graisse est ajouté sur le pourtour de la couronne.  ref: AK intéractive 2032 grease shafts and bearings

 

Le pot d’échappement est peint en couleur aluminium.

Quelques traces de griffes et autres rayures sont simulées avec du rust streak AK interactive.

Les décalcomanies sont posés en dernier lieu selon le désir de chacun.

A vos pinceaux…..