141 R, Réalisation d’une patine sur base Jouef

Partager sur les réseaux sociaux
  • 21
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
    22
    Partages

Autre exercice, autre style et la vapeur n’y échappe pas. Bien au contraire…..

Prenons comme exemple les 141 R qui sont des machines peu entretenues et bonnes à tout faire. Ce qui peut expliquer leurs nuances de couleurs ce qui n’ai pas pour déplaire aux modélistes que nous sommes.

De même qu’elles furent présentes sur une bonne partie du territoire français la plupart des amateurs sauront trouver la leur et la restituer en miniature.

Une bonne documentation photographique nous montrera les déclinaisons de couleurs, les fuites de vapeurs aux pieds des soupapes, les fuites d’eaux sur la soute du tender, les traces de fioul, coulures d’huile…….

Attention toutefois à rester plausible dans les effets pour cela le dé-lavement de la caisse est primordial.

À suivre un panel de photos sur une base Jouef dernière génération.

Sur une base de noir, un dé-lavement de couleur blanche appliqué à l’aérographe est important. Ne pas hésiter à surligner quelques arêtes pour augmenter les nuances…

Ne pas négliger le tender. Souvent visible sur les photos d’époques, les tenders revêtent différentes coulures de fioul, d’eau, de graisse et de cambouis. Aujourd’hui, il est facile de réaliser ces effets avec les gammes de peinture AK Interactive, MIG Production ou Wilder.

Notez la couleur extérieure du foyer. Nuances de rouille et de métal.

Le « bas de caisse » est traité avec des teintes plus sombres.

La graisse sur les tampons ajoute du réalisme à l’ensemble. Une pointe de noir puis après séchage application de poudre de graphite.

Les moteurs et l’embiellage sont traités avec minutie. Faire attention à ne pas encrasser l’embiellage n’y les prises de courants de la machine. Pour peu qu’on veuille la faire rouler.

À vos pinceaux……